Les Huiles Essentielles pour partir en vacances

Voici quelques huiles essentielles pour partir en vacance, avec leur mode d’application
Lavande vraie

Menthe poivrée (contre-indiquée par voie interne chez l’enfant et la femme enceinte)

Cardamome

Immortelle (contre-indiquée par voie interne chez l’enfant et la femme enceinte)

Cannelle de Chine (dermocaustique)

 

Coup de soleil :

Quelques gouttes de lavande vraie pures sur un coup de soleil, avant de mettre une crème après soleil .

Si présence de cloque rajouter 2-3 gouttes d’immortelle (pas chez les femmes enceintes ni chez les enfants en dessous de 3 ans).

Piqûre de moustiques-guêpes-araignées-méduses :

2-3gttes de lavande vraie localement et 1-2 gttes de menthe poivrée (effet froid, anesthésique local) à répéter aux 10 min jusqu’à disparition des symptômes.

Chez les enfants en dessous de 3 ans, appliquer 1 gt de menthe poivrée sur la piqûre est sans danger.

Spray Anti-moustiques  100ml :

5 ml géranium rosat – 10 ml lemongrass – 10ml citronnelle java – 5 ml patchouli dans 70 ml d’alcool de parfumeur.

À sprayer autour de soi, sur les habits, la peau, dans une pièce…selon besoin.

Digestion – Intoxication alimentaire – nausée – vomissement- mal de ventre :

En prévention :

Chez l’enfant : appliquer  1-2gt de cannelle de chine et 1-2gt de cardamome sous les pieds tous les matins.

Chez l’adulte :

idem 1-2gt de cardamome, et 1gt de cannelle de chine (attention elle est dermocaustique).

Traitement :

Chez l’enfant jusqu’à 10 ans :

Appliquer l’huile essentielle de cardamome sur le ventre ou sous les pieds, à raison de 1gt pour 3-4kg de poids, selon besoin 3-6x/j

Si diarrhée-tourista, associer à la cannelle de chine : 1-2gt sous chaque pied 3-4x/j ou à chaque diarrhée.

Chez l’adulte :

Laper 2 gt de cardamome 3 à 8x par jour et/ou 8gt en massage du ventre.

Si diarrhée-tourista, associer à la cannelle de chine : 2-3gt sous chaque pied 3-4x/j ou à chaque diarrhée.

Digestion difficile : si difficulté due aux changements d’alimentation, maux de ventre, ballonements : laper 1-2gt de cardamome et 1gt de menthe poivrée avant et/ou après le repas.

Nausée/vomissement associés au voyage/transport :

Chez l’enfant : 1-2gt de cardamome sur le ventre 20-30 min avant le départ, à répéter si nécéssaire aux 2h.

Chez l’adulte : 1gt de menthe poivrée et 1gt de cardamome à laper 20-30 min avant le départ, à répéter si nécessaire aux 2h.

 

Maux de tête, insolation :

1 à 2gt de menthe poivrée associée à 2-3gt de lavande vraie, en massage des tempes et de la nuque, aux 30 minutes si nécéssaire.

Traumatisme-entorse-hématome-contusion :

2-3gt localement d’immortelle, à répéter 2-4x/j selon besoin.

 

Mal de gorge dû à la climatisation ? (ou autre)

Quelques gouttes de cardamome en friction sur la gorge, 3-4x/j

Possible de laper 1-2gt 3-6x/j (réservé aux adultes)

 

Jambes lourdes – œdèmes dus à la chaleur (pas chez les femmes enceintes)

3-5gt de menthe poivrée et 2-3gt d’immortelle en friction derrière les mollets-genoux, à répéter 2-3x/j si nécessaire.

Publicités

Huiles essentielles en bain aromatique

Aujourd’hui, le bain aromatique est un moment de bien-être par excellence ! Il constitue une technique simple et efficace pour se maintenir en forme, se détendre, se réchauffer, se relaxer ou soulager ses muscles et articulations. Incorporées dans le bain, les huiles essentielles offrent tous leurs bienfaits par une double action de la voie cutanée et de la voie respiratoire.
Dosage : je conseille de mettre entre 10 et 15 gouttes d’huiles essentielles dans la baignoire. Pour cela, il est nécessaire qu’elles soient mélangées au préalable avec un dispersant tel que le solubol (1 goutte d’huile essentielle pour 4 gouttes de solubol) car elles ne sont pas solubles dans l’eau.
Vous pouvez également verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur du sel de mer ou du sel d’Epsom avant leur ajout dans l’eau chaude (35 à 37°C environ) de la baignoire. Cependant, rien ne vous empêche de faire un bain plus frais pour activer la circulation du sang.
Une autre idée pour solubiliser les huiles essentielles est de réaliser une huile de bain aromatique en mélangeant 10% d’huiles essentielles et 90% d’huile de Ricin sulfaté ou encore 1 à 10% d’huiles essentielles mélangées au Gélisucre. Diluer ensuite 1 à 2 cuillères à soupe d’un de ces mélanges dans l’eau de votre bain.

Orange et lavande pour un bain relaxant – Le Genévrier et le Pin sylvestre pour un bain énergisant

Huiles essentielles par voie interne

Certaines huiles essentielles peuvent être absorbées par voie orale.

Dosage : l’huile essentielle doit toujours être diluée, à raison d’1 à 2 gouttes, sur un support tel qu’une pastille neutre (à sucer), un sucre, une cuillérée de miel ou une cuillérée d’huile végétale.

Une huile essentielle peut aussi s’utiliser en dilution dans de l’eau en prenant soin de la mélanger au préalable avec un dispersant tel que le solubol (1 goutte d’huile essentielle pour 4 gouttes de solubol).

– Cette voie est réservée aux adultes et enfants au-delà de 7 ans uniquement.

– Certaines huiles essentielles doivent être utilisées par voie orale sur de courtes périodes (huiles essentielles à phénols).

Pour ce type d’usage, demandez toujours conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Ne pas utiliser cette voie en usage prolongé sans avis médical.

Le Citron pour une bonne digestion La Cannelle pour son pouvoir antibactérien sur le système digestif La Carotte pour stimuler le foie Le Lédon pour son action détoxifiante

 

Huiles essentielles à frictionner

 

La Gaulthérie couchée pour lutter contre les douleurs articulaires et musculaires Le Cyprès toujours vert pour son action bénéfique sur la circulation veineuse et lymphatique Le Petitgrain bigarade pour son action anti-stress Le Ravintsare contre les infections virales et la baisse d’immunité L’Epinette noire contre la baisse de tonus

 

Aromathérapie, la santé par les huiles essentielles

Dès la plus haute Antiquité, les Egyptiens utilisaient les huiles essentielles pour conserver leurs morts grâce à l’embaumement, mais également en fumigation lors de rituels religieux, pour se parfumer ou encore pour leur pouvoir curatif. Pour ce qui est de se soigner, les préparations et les modes d’utilisation de cette époque n’étaient guère différents d’aujourd’hui.

Il faut cependant rappeler que l’aromathérapie est une médecine à part entière et que les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques très puissantes. Il convient donc de respecter les modes d’utilisation, dosages et précautions d’emploi préconisés afin d’éviter tout risque.Vous pourrez ainsi profiter des bienfaits divers et variés que vous apportent les huiles essentielles aussi bien sur le corps que sur l’esprit !

Caractéristiques générales

L’huile essentielle, extrait le plus puissant et évolué du règne végétal, est présente dans les plantes dites « aromatiques ». Elle est obtenue dans la majorité des cas par distillation par entraînement à la vapeur d’eau des composés aromatiques volatils de la plante, excepté les essences d’agrumes qui sont obtenues par simple expression à froid de l’écorce du fruit. La composition en molécules biochimiques actives à la fois très riche et complexe, et très variable selon l’huile essentielle considérée, va déterminer les multiples propriétés et activités de celle-ci sur l’organisme.