L’été

L’énergie brûlante et chaude de l’été

L’été, c’est le temps de la maturité, lorsque les fruits sont prêts à être cueillis. L’énergie atteint son activité maximale

L’été correspond à l’élément FEU. La tradition chinoise nous dit qu’en ETE, le ciel et la terre forment un couple parfaitement uni. Un échange constant de leurs souffles accroît la fécondité de la terre et l’épanouissement du règne végétal.

Dans notre corps, l’énergie qui circule est puissante et s’anime dans le cœur. En médecine chinoise, l’été est relié à l’énergie feu, elle-même reliée à l’organe cœur, et au niveau des viscères à l’intestin grêle ainsi qu’aux vaisseaux sanguins. Les organes des sens concernés sont le toucher, la langue. Le cœur est relié à l’émotion joie. Chez l’homme, les fonctions digestives sont faibles car l’énergie est davantage centrée sur l’extérieur qu’à l’intérieur.

Ce que nous avons « semé en hiver », mis en mouvement au printemps arrive à maturité en été avant de rentrer dans la phase de repli de l’automne. La puissance de vie qui a émergé avec toute sa force au printemps atteint maintenant son point ultime de développement et d’épanouissement.

Le Cœur, est souvent qualifié d’Empereur dans les textes chinois du fait de son importance dans le fonctionnement général de l’être humain. Elle est liée au fait que le coeur effectue un rôle de centralisateur d’autres fonctions des autres organes du corps. Il comporte deux grandes fonctions : celle d’abriter le « Shen » (esprit ou conscience) et celle de gouverner le sang et tout le système vasculaire.

L’autre organe couplé est l’Intestin Grêle dont la fonction va être de séparer le « pur de l’impur ». C’est lui qui extrait l’essence des aliments qui transitent en lui et les transmet à la Rate. Les déchets, l’impur, seront conduits vers le Gros intestin pour être éliminés.

L’ÉTÉ est une période d’activité et dans notre quotidien, le feu fait souvent défaut. Il correspond au rire et à la parole, alors faites quelque chose pour allumer le vôtre…

N’oubliez pas de rire de bon cœur tous les jours et de communiquez cette envie aux autres. Réjouissez-vous de petits détails et bougez beaucoup : courez, dansez, transpirez… entourez-vous de beauté, couleurs et lumières…. Eteignez la télé et profitez des douces et belles soirées qu’offre cette saison.

L’alimentation va jouer également un rôle très important pour vous aider à passer de l’intersaison à l’été et de profitez pleinement de votre été.

La manière dont vous allez prendre soin de votre énergie pendant cette saison aura des répercussions sur votre état général durant tout le reste de l’année.

Quand il y a déséquilibre, les troubles liés aux organes de l’été se manifestent soit par un excès de chaleur (palpitations, éruptions, troubles circulatoires) soit, à l’inverse, par un ralentissement des fonctions (fatigue générale, hypotension, anémie).

->Comment équilibrer ? Il convient de choisir judicieusement dans chaque famille d’aliments. Un repas équilibré se doit de nourrir les cinq énergies (Bois, feu, Terre, métal, Eau), c’est-à-dire que les cinq saveurs doivent être présentes à chaque repas. (amer, doux, salé, piquant, acide).

En Eté, il convient de limiter les aliments yang (abats, charcuteries, viandes rouges, produits laitiers, boissons alcoolisées, aliments trop gras, épicés ou trop sucrés). Il convient aussi de manger moins vite, dans le calme en privilégiant une alimentation plus yin afin de calmer l’excès d’énergie, rafraîchir le corps, ci-dessous la liste non exhaustive des aliments :

poissons maigres, fruits de mer, crustacés, volailles, œufs à la coque, brousse de brebis ou brocciu (fromage frais à base de petit lait de brebis), yaourt de brebis ou de chèvre, riz, semoule, orge, pâtes, légumes verts notamment à feuilles, fanes de radis, de navets, épinards, bettes…
Tous les légumes apportant de l’eau à notre organisme afin de compenser la déshydratation due à l’augmentation de la transpiration : Tomates, courgettes, poivrons, aubergines, laitue, radis, épinards, tofu, orge, céleri, oseille, pourpier, pousse de bambou, asperges, haricots verts, maïs, soja, carotte, champignons, mâche, pissenlit, pomme de terre…
Ainsi que tous les fruits de saison : ananas, abricot, banane, citron, pamplemousse, pastèque, melon, mandarine, mangue, orange, poire, pomme, prune….

 

Equilibrer le cru et le cuit en privilégiant des méthodes de cuisson respectant la vitalité des aliments. En été, on préconise les aliments cuits al dente, à la vapeur douce ou émincés finement et saisis rapidement au wok avec un peu d’huile d’olive.

Publicités

L’énergie du printemps

Détoxification du corps et de l’esprit

Le printemps est la saison du redémarrage, du réveil, de la remontée de sève. Associée au principe du bois en médecine traditionnelle chinoise, cette énergie de naissance voit l’ascension et la libération de toutes les calories emmagasinées pendant l’hiver.

Les huiles essentielles accompagnent admirablement le corps et l’esprit, nous aident à rester en phase avec la saison et à avoir plus d’énergie et de ressources.

S’alléger du superflu par les essences

Orages, bourrasques, vents et tempêtes drainent les sols et la nature toute entière prend de nouveau forme et se remet en mouvement. Besoin de s’alléger et de se délester des accumulations de l’hiver.

D’après la médecine traditionnelle chinoise, au printemps, c’est le foie et la vésicule biliaire qui se rechargent pour l’année entière. Si ces organes sont en souffrance énergétique, cela pourra occasionner des rhinites allergiques, des humeurs irritables, impulsives voire coléreuses, des troubles du cycle, des vertiges et des coups de fatigue et bien sûr des problèmes digestifs

En aromathérapie, certaines essences sont particulièrement utiles pour recaler le corps et favoriser la remontée harmonieuse des énergies.

Il est recommandé de choisir les plus stimulantes et drainantes du foie et des reins, les deux grands filtres de l’organisme.

La livèche, le céleri, le romarin à verbénone fournissent les huiles essentielles nettoyantes par excellence.

Un zoom sur la livèche mérite d’être fait.

Résultat de recherche d'images pour "livèche"

Cette huile essentielle circule dans l’organisme comme une véritable « tête chercheuse » des toxines et tout particulièrement des métaux lourds. Par des propriétés chélatrices, elle les déloge et les conduit vers l’extérieur par les selles et les urines. Une cure à base d’huile essentielle de livèche est recommandée deux fois par an, même trois fois pour les professions qui manipulent des métaux lourds et des produits chimiques (dentistes, coiffeurs, agriculteurs…). En quinze jours, le corps est redynamisé et revitalisé, préparé à donner tout son potentiel pendant la saison chaude.

Zoom aussi sur le romarin à verbédone.

Résultat de recherche d'images pour "romarin verbenone"

Il rétablit l’équilibre hormonal et nerveux. Au niveau énergétique, sa fragrance chaude et méditerranéenne relance l’énergie du plexus solaire. Elle amène plus de lumière, d’action, d’ambition, d’estime de soi, et va chercher les émotions somatisées. Les colères enfouies pourront ainsi être libérées, et le vide occasionné sera comblé par toute l’énergie du romarin. Il dope  les personnalités étouffées, règle les problèmes de confiance en soi et permet de foncer dans ses projets en vainqueur .